Rechercher

Assemblée Générale de Terre de Liens Auvergne, visite de la Ferme : venez !




L’AG de Terres de Liens Auvergne et la visite de la Ferme des Raux nous donne l’occasion de vous dire que l’histoire que nous vivons et que nous écrivons serait certainement très différente si Terre de Liens et ses adhérents, n’avaient pas été là. Merci à chacun d’entre vous, merci de votre engagement et de votre action.



La Ferme des Raux c’est 80 ha en agroforesterie et en Bio aux portes de l’agglomération clermontoise, dans une (future) Zone agricole Protégée (ZAP), 4 personnes dont deux Jeunes Agriculteurs, du pain et des volailles en vente directe, et des projets à venir.


Nous aimerions que ces « possibles » qui nous sont permis, le soient aussi pour d’autres et nous pensons notamment à nos voisins, la Ferme de Villevaud, avec qui Terre de Liens travaille en ce moment.


Votre visite nous donne l’occasion de mettre en lumière le Bail rural environnemental que nous avons signé avec Terre de Liens. Il nous oblige à respecter certaines règles, notamment :

- Suivre le cahier des charges AB et/ou Nature & Progrès,

- Maintenir ouverts les milieux menacés par l’embroussaillement et participer à la reconquête des espaces agricoles en friche,

- Maintenir ou améliorer la biodiversité par l’entretien ou la création d’infrastructures agroécologiques assurant un maillage autour des parcelles, favorisant les auxiliaires et protégeant au mieux les sols contre l’érosion.


Sachez que c’est exceptionnel et l’usage du bail environnemental reste anecdotique. Nous pensons que ces obligations devraient être une base plus répandue et généralisée. Quand tout un chacun loue un bien, il fait avec son propriétaire un état de lieux et se doit de restituer le bien dans un état proche de celui dans lequel il l’a pris. Il devrait en être de même pour une terre agricole. Le fermier devrait avoir l’obligation juridique d’entretenir la fertilité, la vie microbiologique, la structure et ne pas polluer le sol et le sous-sol. Ce sont des règles de bon sens. Pourquoi ces règles restent-elles l’exception ? Pour ce qui nous concerne nous le faisons naturellement, nous avons ce souci chaque jour. D’abord pour nous dans notre propre intérêt, mais aussi pour celles et ceux qui nous suivrons.


Pour élargir la réflexion nous pensons que la terre agricole n’est pas un bien comme les autres. Nous vous partageons un article du journal Le Monde sur les Communs (un dossier de 5 articles de juillet 2020). Pour les plus férus, vous trouverez sans aucun doute des références pour alimenter votre réflexion. Pour les autres c’est l’occasion de s’interroger sur la notion de propriété privée. L’article développe des réflexions pour imaginer un avenir plus durable. Merci à Terre de Liens d’y participer.


Soyez les bienvenus chez vous.


157 vues